vendredi 8 janvier 2016

"Manger était un échec insoutenable"

L'ancienne mannequin française Victoire Maçon-Dauxerre a sorti mercredi dernier (merci à Coco pour l'info) un livre intitulé "Jamais assez maigre : journal d'un top model".

Une pomme par jour, complété par du coca-light et des chewing-gums pour couper la faim, c'était le régime que s'imposait Victoire Maçon-Dauxerre pour décrocher des contrats. Elle a débuté le mannequinat en 2011. A 17 ans, elle défile pour Miu Miu et pose dans Dazed & Confused.
En huit semaines, la française a perdu neuf kilos, puis a lentement sombré dans l'anorexie : elle pesait 47 kg pour 1,78m. "Je n'avais plus mes règles, je faisais de l'hypertension, je perdais mes cheveux", a-t-elle expliqué dans une interview accordée au magazine Elle. 

Grâce au soutien de sa famille, Victoire s'en est sortie et a aujourd’hui décidé de publier un livre "Jamais assez maigre : journal d'un top model, en dévoilant les coulisses de la Fashion Sphère. Comme la plupart de ses collègues, Victoire souffre de troubles alimentaires. "On ne nous dit pas: 'Il faut perdre du poids', mais c'est implicite. Quand je suis arrivée chez Elite [son agence],
on m'a annoncé que je devrai entrer dans un 32. La pression est très forte." Alors, elle finit par craquer. "Au début, j'étais dans le contrôle. Mais au fur et à mesure, je suis entrée dans un cercle infernal où plus je maigrissais, plus je me trouvais grosse. C'était un combat permanent entre moi et la maladie. Manger était un échec insoutenable", se souvient-elle. "L'ironie est que l'on me demandait de maigrir alors que mes photos étaient la plupart du temps retouchées. On me rajoutait des cuisses, des joues..."

Sentant la fragilité et la solitude s'installer chez sa fille, sa mère commence à la suivre et l'accompagner pendant qu'elle travaille. Victoire raconte : "J'étais au milieu de trois cents autres filles comme moi ou emmitouflée dans de gros pulls car j'étais tout le temps congelée à cause de l'anorexie. C'est à New York, lorsqu'elle m'a vue nue, qu'elle s'est effondrée: 'Tu parais sortir d'un camp de concentration, tu vas mourir".
 
Après huit mois, la française a rendu ses talons hauts, après sa tentative de suicide.
La publication de ce bouquin, vendu au prix de 18€, arrive dans la même vague que l'amendement interdisant l'embauche de mannequins trop maigre en France.

« La mode doit faire rêver, je suis d'accord avec ça, mais sans détruire la santé de nombreuses jeunes filles, et pas seulement celle des mannequins. Je trouve criminel de montrer une image aussi irrespectueuse de la femme. Karl Lagerfeld dit  : un tailleur Chanel ne va pas à une femme qui a de la poitrine, mais une femme a par définition de la poitrine. Qu'il fasse donc des tailleurs qui vont aux femmes ! Des paroles comme celles-ci tuent des jeunes filles et complexent toute une population », se défend Victoire.

Ce que moi j'en dis, c'est qu'elle a eu bien raison de les envoyer paître, même s'il faut reconnaître qu'il faut beaucoup de caractère pour faire ce genre de choses! Je suis convaincue que le corps parfait n'est absolument pas celui du mannequin qui défile sur les podiums! Il est d'ailleurs évident qu'une taille 32 quand on mesure 1,80m est ridicule! Dans la "vraie vie", la plupart des hommes préfèrent des femmes au physique normal. 

Source : L'Express & Le Parisien


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite et votre commentaire!
A très bientôt!

Thank you for visiting and your comment!!
See you soon!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...