samedi 15 août 2015

Est-ce que l'éthique de la mode inclus de payer les mannequins et de leur donner à manger?



Peut-on légiférer le poids d'un mannequin?
C'est en tout cas ce que le Parlement français essaye de faire : interdire l'emploi de mannequins possédant un indice de masse corporelle (IMC) en-dessous d'une norme convenue, correspondant à un poids minimum.
Pour avoir une idée, une femme mesurant 1,70m devrait peser au moins 53 kg. Un mannequin d'1,80m devrait peser au minimum 60 kg.

Ce mouvement a reçu le soutien du président du gouvernement socialiste français François Hollande, selon le New York Times, et vise à lutter contre les troubles alimentaires au sein des travailleurs de la mode et des mannequins.

La transgression de cette loi entraînerait des sanctions pénales : 53 000 $ et jusqu'à six mois de prison.

Prenant le pas des français, les danois ont réédité leur "Danish Fashion Ethical Charter", l'originale datant de 2007. Cette nouvelle édition a été rééditée par l'Institut Danois de la Mode, huitième plus grande agence au sein de la mode, en collaboration avec l'Agence danoise contre l'anorexie et l'automutilation. Elle est aussi srtricte que l'approche française, mais compte sur l'évolution de la culture de l'industrie et moins sur les lois actuelles. Cette charte ne contient pas d'indicateurs de poids minimum des mannequins, en oppositin à la loi française et son indice IMC.

Est-ce que la charte devrait contenir des bilans de santé réguliers et une limite d'âge, fixée à 16 ans? En tout cas elle promet de la nourriture à disposition des mannequins lors des séances photos et un salaire obligatoire. Un salaire payé avec de l'argent et non plus avec des cadeaux telles que des vêtements!
La signature de cette charte le sera de façon volontaire, mais les marques qui refusent de signer seront signalés sur le site web de l'éthique de la mode.

Cette charte danoise est semblable à ce qui existe déjà en Amérique, où l'on dit clairement "ce que l'on peut faire et ne peut pas faire". Mais Paris donne le ton. En effet, cette loi, si elle est votée, serait un signe avant-coureur de changement au sein de la fashion sphère.

Sara Ziff, fondatrice de "Model Alliance", organisation pour la transparence et les changements au sein de l'industrie, a écrit "si je suis d'accord que l'industrie de la mode devrait promouvoir un idéal sain", elle pense que la législation serait une mauvaise idée.


"Je ne pense pas qu'il soit juste de légiférer les normes de l'indice de masse corporelle pour les mannequins. Comme le disent les médecins et les spécialistes des troubles alimentaires, l'IMC n'est pas une mesure précise de la santé de chacun; elle a plutôt été formulée pour mesurer l'ensemble des populations et ne tient pas compte des proportions relatives aux os, aux muscles et à la graisse dans le corps. L'IMC suggère qu'il y a des catégories distinctes d'insuffisance pondérale, poids idéal, surpoids et obésité avec des limites reposant sur des décimales. Il est injuste et déraisonnable d'interdire à un mannequin sain de travailler simplement car il ne possède pas la norme de l'IMC.

Elle a salué la disposition du Danemark pour le salaire obligatoire. "Les mannequins, comme toute personne qui travaille pour gagner sa vie, doit être rémunérée avec de l'argent, et pas seulement des vêtements."

Le débat sur la maigreur des mannequins et leur jeune âge est presque qu'aussi vieux que la mode en elle-même. On se souvient de Twiggy dans les années 60, Kate Moss dans les années 90, qualifiée d'héroïne-chic et encore aujourd'hui les mannequins qui perçent sont généralement des filles et pas des femmes.



Le but des créateurs lors d'un défilé est de promouvoir leur vêtement, pas les mannequins!
Pour ce qui est de l'âge, une fille jeune aura moins tendance à négocier de l'argent au lieu d'être payée en vêtement. D'ailleurs, les directeurs de casting ne demandent pas aux modèles leur ancienneté.

Quelque soit l'issue de cette loi française, on peut observer que les choses bougent pour les modèles à ce niveau et l'intérêt est grandissant.
Comme le dit Sara Ziff : "Les mannequins devraient pouvoir faire leur travail sans sacrifier leur santé et leur bien-être".

Par Jessica Goldstein sur http://thinkprogress.org

3 commentaires:

  1. Un lien pour regarder le film de Sara ziff ? Des années que je le cherche sans résultat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis au même point. Je cherche aussi depuis très longtemps à lien à partager mais sans succès. Avant, il y avait la vidéo disponible sur megastream mais depuis la suppression, on ne le trouve plus.

      Supprimer
  2. OUI les mannequins doivent être rémunérés er espèce et non en vêtements, accessoires. C'est bien beau de porter de jolies choses mais le plus important reste de pouvoir se payer un chez soi et de se nourrir.

    RépondreSupprimer

Merci de votre visite et votre commentaire!
A très bientôt!

Thank you for visiting and your comment!!
See you soon!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...